Orientations & stratégies

Cash is beautiful...

Publié le

Une étude produite par

L’année 2015 s’était ouverte sur l’espoir d’un bonus de croissance permis par la baisse du prix des matières premières… et se clôture malheureusement avec un regain d’incertitude et de nervosité largement provoqué par l’effondrement du prix du pétrole et des matières premières (-35 % sur l’année pour le Brent et -25 % sur l’indice CRB…), la résurgence des inquiétudes sur la Chine et l’érosion du niveau de l’activité mondiale. Foin d’illusions, les marchés affrontent en ce début d’année des perspectives bien ternes, avec des banques centrales toujours aux commandes mais dont les politiques monétaires sont de fait devenues divergentes de part et d’autre de l’Atlantique, ce qui accroit le stress ambiant.

En termes macro-économiques, rien de très neuf si ce n’est que se confirme l’infléchissement de la croissance mondiale ; la zone euro renoue avec une croissance modeste, portée par le triptyque baisse du pétrole, de l’euro et des taux d’intérêt, la croissance américaine reste en deçà de sa moyenne de long terme malgré un marché immobilier et une situation de l’emploi bien orientés, et un consommateur qui contribue fortement. Le Japon ne réussit pas à atteindre ses objectifs de sortie de déflation tandis que les émergents restent pénalisés par la faiblesse de la demande et des termes de l’échange impactés par les mouvements de devises.

Source : La Française AM

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Mots-clés : La Française AM