DTZ Insight

Le Grand Pari des bureaux

Publié le

Une étude produite par

La loi du Grand Paris du 3 juin 2010 vise à la création d’un métro automatique de grande capacité afin de desservir les 1ère et 2nde couronnes. Projet structurant de la région, le Grand Paris Express, mis en service de 2022 à 2030, est accompagné de nouveaux objectifs en termes de logements et de compétitivité, et, de la création d’une nouvelle gouvernance, la Métropole du Grand Paris. Ces objectifs sont traduits localement dans des Contrats de Développement Territorial (CDT), véritables outils de planification et de développement, signés entre l’Etat et les collectivités. Les 21 périmètres retenus couvrent 10% de la superficie francilienne (165 communes), et concentrent 38% de la population et des emplois du territoire.

On connait la forte corrélation entre choix d’implantation des entreprises et dessertes en transports en commun, le tout sur fond d’appétence marquée des utilisateurs pour les projets de bureaux neufs. Dans ce contexte, nous avons cherché à déterminer si les CDT allaient ou non modifier la structure du marché tertiaire francilien, au travers de deux indicateurs majeurs : la demande placée de bureaux et la construction de bureaux neufs. Au terme de notre analyse, il apparait que la moitié des mouvements des grandes entreprises ont déjà pour cadre les périmètres des CDT et que ces mêmes territoires ont accueilli 60% des chantiers de bureaux en Ile-de-France réalisés depuis 2000.

Le Grand Paris des CDT va conforter les dynamiques actuelles de marché sur les territoires de Seine Défense et de Grand Paris Seine Ouest. Dans le même temps, les CDT du Nord et de l’Est francilien (Territoire de la Culture et de la Création et Coeur Descartes) ainsi que ceux du Val-de-Marne (Campus Sciences et Santé) verront leur développement tertiaire s’accélérer avec l’arrivée de la nouvelle desserte. Certains secteurs s’inscrivent dans une démarche plus volontariste, qui repose aujourd’hui sur une tradition tertiaire au passé lointain (Coeur Descartes) ou sans aucune véritable tradition (Grandes Ardoines).

Source : DTZ France

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème