Property Times

Ile-de-France : Petite forme... - 1S 2015

Publié le

Une étude produite par

Les grands mouvements d’entreprises sont aux abonnés absents en ce début d’année 2015 ; au 1er semestre, le volume de commercialisation de surfaces de bureaux supérieurs à 5 000 m² en Ile-de-France s’établit péniblement à 253 000 m², une baisse de 52% en un an. Il s’agit de la plus mauvaise performance enregistrée au cours d’un 1er semestre depuis le début des années 2000. Beaucoup moins nombreuses qu’à l’accoutumée (21 transactions au 1er semestre 2015 contre 34 en moyenne depuis dix ans à cette période de l’année), la taille moyenne de ces grands mouvements s’est aussi contractée.

Malgré une baisse de 15% de son activité, la Capitale s’est imposée comme la principale locomotive du marché, avec près de 113 000 m² placés au cours du 1er semestre 2015, soit 45% du volume total. Elle détrône ainsi le Croissant Ouest, qui pointe désormais à la seconde place du classement, totalisant 31% de la demande globale pour un volume de commercialisation de 77 900 m².

Le 1er semestre 2015 aura aussi été marqué par la forte progression des transactions de seconde main, passées de 27% en 2014 à 40% ce semestre. Ce type de surfaces constitue aujourd’hui une alternative sérieuse pour des entreprises qui désirent rester dans la Capitale. Celles-ci arbitrent sur la qualité de leurs futurs locaux ou recherchent une économie substantielle sur leurs loyers. Cette stratégie d’optimisation des coûts immobiliers aura conduit plusieurs entreprises à se positionner sur des surfaces neuves déjà livrées tout en faisant preuve d’une plus grande mobilité géographique que par le passé.

Source : DTZ France

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème