Property Times

Emballement final - Ile-de-France - 4T 2015

Publié le

Une étude produite par

Avec près de 709 900 m² commercialisés ce trimestre, le marché francilien des bureaux achève l'année sur sa meilleure performance depuis fin 2012. Ce très bon résultat permet d'afficher un volume annuel de transactions de 2,2 millions de m², en hausse de 1% par rapport à 2014. Cette remontée spectaculaire des volumes de commercialisation s'explique à la fois par la très bonne tenue du marché parisien et plus particulièrement de celui du QCA, et par le retour en grâce de la Boucle Sud. A l'inverse, les autres secteurs ont vu leurs résultats baisser d'une année sur l'autre.

Peu de changements sont à relever quant aux valeurs locatives faciales de transactions de bureaux neufs ou restructurés. On notera cependant la progression des loyers à Paris QCA, où la pénurie de bureaux de Classe A met les valeurs sous pression, alors que sur les autres secteurs, l'heure est encore aux ajustements. Coté bureaux de seconde main, la moyenne francilienne enregistre une hausse de 3%.

L'hyper activité du marché du QCA parisien fait fondre l'offre immédiate, tombée à seulement 308 000 m² fin 2015 (-17% d'une année sur l'autre). Cette contraction des disponibilités est le marqueur tant du marché parisien que de celui de La Défense (-11%) où l'absence de livraisons de nouveaux immeubles permet à l'offre existante de se résorber. La tendance est identique en Boucle Sud et sur le secteur de Neuilly-Levallois. Ailleurs, l’offre immédiate est plutôt stable et s’élève à 3,9 millions de m² à l’échelle régionale. 

Source : Cushman & Wakefield

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème