Toulouse : Vers une pénurie d'offre neuve - 3T 2015

Publié le

Une étude produite par

La demande placée a de nouveau reculé au 3ème trimestre avec seulement

13 700 m² de bureaux commercialisés, soit deux fois moins en 2014. La

dynamique de marché ralentit tant sur les transactions de bureaux neufs, très peu

nombreuses ce trimestre (1 800 m²), que sur les grands mouvements (30% de la

demande placée contre 65% en 2014). Depuis le début de l’année, le volume de

surfaces commercialisées atteint donc 82 400 m², en recul de 22% sur un an.

 Depuis fin 2013, l’offre immédiate de bureaux n’a cessé de progresser à

Toulouse. Depuis le début de l’année 2015, elle a augmenté de 3 % pour atteindre 220 000 m² disponibles fin septembre. Cette hausse du stock ne concerne que les bureaux de 2nde main qui représentent désormais 90 % de l’offre de l’agglomération. L’offre de bureaux neufs et restructurés s’est, quant à elle, fortement résorbée depuis le début de l’année (-60 %) et frôle désormais la pénurie avec seulement 24 000 m² disponibles, principalement répartis dans les zones périphériques.

Environ 50 000 m² de bureaux ont été livrés depuis le début de l’année sur l’agglomération toulousaine, dont une grande partie réalisée en clés en main ou ayant fait l’objet de précommercialisations. L’offre neuve s’est donc peu renouvelée cette année. Au sein des quelque 96 000 m² actuellement en chantier, seuls 11 000 m² sont actuellement disponibles dans le centre-ville et sur Borderouge principalement. Pour autant, les projets ne manquent pas : environ 190 000 m² disposent d’un permis de construire mais les opérateurs restent sur une prudente réserve sur les lancements en blanc et attendent, pour la plupart, une précommercialisation partielle ou totale de leur opération avant de lancer les travaux.

Source : Cushman & Wakefield

Vous souhaitez lire cette étude ?

Elle est réservée à nos abonnés.



Sur le même thème